oxomanufacturingassurance-qualiter-daffaires-reglementaires-thumbmanagement

Manufacturing

Mettre sous contrôle les procédés de production : du transfert vers l’amélioration continue

Enjeux : Améliorer la connaissance et le pilotage des procédés, dès les étapes de développement, afin de réduire de 30% les temps d’industrialisation et de diminuer jusqu’à 25% les coûts de non productivité.

Les procédés de production sont souvent très mal connus ou décrits : les paramètres critiques sont peu qualifiés et surtout non partagés avec des impacts multiples :

• Le transfert et la Validation des procédés est souvent coûteuse et longue, retardant d’autant l’industrialisation et la mise sur le marché des produits
• Les procédés sont peu ou mal pilotés par manque d’indicateurs pertinents et ciblés, engendrant perte de temps, déviations récurrentes, productivité aléatoire …

• l’APR est un outil subi plutôt qu’utilisé comme processus d’amélioration continue

L’approche oxo pharma permet de mettre sous contrôle les procédés et de donner les moyens aux équipes de les fiabiliser et de les piloter au quotidien.
La mise sous contrôle des procédés repose sur une cartographie éprouvée, permettant d’identifier à partir d’une Analyse de Risques partagée les étapes & paramètres critiques pour la maîtrise de la performance et de la Qualité des produits.

• En phase de transfert et d’industrialisation, cette connaissance des procédés permet de mieux cibler les efforts de scale-up, d’identifier les paramètres à valider et de définir les indicateurs de pilotage pertinents.
• En phase industrielle, la mise sous contrôle et le suivi des paramètres critiques va permettre de mieux définir les actions d’amélioration continue mais également d’accélérer le processus de release, de cibler le processus de formation, d’augmenter l’efficacité du système documentaire opérationnel, de simplifier le Dossier de Lot, de structurer le contenu des APR.

Mettre sous contrôle la performance et l’utilisation des équipements

Enjeux : Maîtriser chaque étape du cycle de vie des équipements afin d’optimiser les investissements, de diminuer les délais de mise en service et coûts d’exploitation

Le cycle de vie d’un équipement requièrt la coordination de différentes fonctions dont les processus sont souvent désynchronisés : travaux neufs, maintenance, production, qualité, achats …
Le manque d’approche commune et partagée peut engendrer des dysfonctionnements importants avec des conséquences sur la productivité, la qualité ou les budgets : équipements ne répondant pas aux besoins des utilisateurs, délais de mise en service importants, prise en

main difficile, maintenance curative importante, TRS faible …

performance-des-equipements-oxo

L’approche oxo permet d’identifier les bonnes pratiques et règles clés de chacune des étapes clés du cycle de vie des équipements, du besoin utilisateur jusqu’à la mise au rebut.
La méthode développée permet de structurer, avec vos équipes et tout au long du cycle de vie de l’équipement, chaque processus associé : URS, A/R, Qualification, Maintenance (Préventive, Corrective, Curative), Formation … et d’identifier le rôle de chaque acteur, les étapes critiques, les documents et outils associés, les indicateurs de pilotage …

Réduire les temps de cycle et améliorer la flexibilité : le Lean Pharma

Enjeux : Diminuer les temps de cycle et les en-cours de 30 à 50%, atteindre un taux de service site proche de 100%, à niveau de dépenses égal ou moindre.

La supply chain, le manufacturing, le QC, et AQ sont désynchronisés. Les différents flux ne sont pas coordonnés. Cela crée des attentes et des en-cours. Les lots sont libérés dans l’urgence, et le taux de service site diminue.  Et plus il diminue, plus la libération dans l’urgence est fréquente. C’est une spirale de perte de performance du site.

L’approche oxo permet de redresser significativement et rapidement une situation de performance globale difficile.

Après avoir fédéré l’équipe de management autour d’un objectif site, nous mettons sous contrôle les en-cours à tous les niveaux. Nous accompagnons le CODIR et les équipes terrain dans des actions ciblées sur les en-cours les plus importants (goulots). Nous mesurons constatons instantanément les gains sur le taux de service ou les dépenses. Lorsque le goulot se déplace, nous stimulons le CODIR pour le détecter et prendre les actions adéquates.

Après deux ou trois cycles, le CODIR est totalement autonome pour utiliser ce processus.

Les actions que nous pouvons accompagner portent souvent sur l’accélération du traitement des déviations ou des dossiers de lot, l’amélioration de l’adhérence planning, ou l’augmentation de la performance du QC.
Chaque membre du CODIR bénéficie en complément d’un coaching individuel personnalisé.

Surtout dans les bouchons.

Enjeux : Diminuer les temps de cycle et les en-cours de 30 à 50%, atteindre un taux de service site proche de 100%, à niveau de dépenses égal ou moindre.

Le fonctionnement des sites industriels est devenu de plus en plus complexe; la supply chain, le manufacturing, le QC, et l’AQ sont souvent  désynchronisés. Les différents flux ne sont pas coordonnés. Cela crée des en-cours, des attentes, des goulots, voire des “bouchons”. Les lots sont libérés dans l’urgence, et le taux de service site diminue.  Et plus il diminue, plus la libération dans l’urgence s’instaure en règle. C’est la spirale de perte de performance du site: le GO SLOW.
L’approche GO FAST d’oxo permet de redresser rapidement et de manière significative une situation de performance globale difficile.

L’approche consiste à se préoccuper d’accélérer les fameux bouchons. Le tout étant lié avec des interactions très complexes, il faut se préoccuper en même temps des bouchons provoqués par des TRS trop faibles (flux produits), des attentes d’échantillonnages (flux CQ), des piles de dossier de lot ou de backlog de déviations (flux documentaire). Évidemment, si les actions sont efficaces, les bouchons se déplacent. Il faut donc constamment ajuster les actions. Cela nécessite la mise sous contrôle des en-cours à tous les niveaux et la mesure instantanée des gains sur le taux de service et les coûts.

Cela nécessite également des actions coordonnées de la part des différents services; l’un des facteurs clés de succès du projet repose sur le travail en commun de l’équipe d’encadrement; le projet démarre donc toujours par une formation approfondie de tout l’encadrement aux concepts et aux modes de fonctionnement, et un alignement complet du Comité de Direction sur les objectifs.
De plus, chaque membre du CODIR bénéficie pendant le déroulement du projet d’un coaching individuel personnalisé.

La maintenance au service de la performance

Enjeux : Améliorer la connaissance et le pilotage des procédés, dès les étapes de développement, afin de réduire de 30% les temps d’industrialisation et de diminuer jusqu’à 25% les coûts de non productivité.

Des actions de type SMED ont été réalisées, la TPM a été déployée, mais des points de TRS sont toujours perdus car la maintenance, la supply chain et la production ne synchronisent pas leurs actions. De plus, l’externalisation croissante des activités de maintenance impose un suivi et une coordination précise des prestataires.

L’approche d’oxo permet de renforcer la contribution de la maintenance à la performance globale du site.

Au-delà des approches maintenance classiques (TPM, SMED, standardisation, spare stock management,…) que nous pouvons vous aider à déployer,  notre méthode favorise :

•    l’intégration des actions de maintenance dans le rythme supply du site, en priorisant les actions de maintenance sur les équipements goulots.

•    la maîtrise des sous-traitants, en développant les compétences de coordination (gestion de projet) au sein de la maintenance, et en analysant les tâches sans valeur ajoutée des prestataires.

performance-compliance

linkedin-2